Select your language

Le chargement de votre site WordPress prend trop de temps et vous ne savez pas pourquoi? Non seulement c’est agaçant, mais dans le pire des cas, cette lenteur peut augmenter le taux de rebond de vos visiteurs. Dans cet article, nous vous montrons les causes possibles de ce problème et vous donnons quelques conseils pour améliorer les performances de votre site.

Mesure du temps de chargement

Nous vous recommandons tout d’abord de mesurer le temps de chargement effectif de votre site Web. Le résultat vous permettra de voir par la suite si les différents ajustements ont eu l’effet escompté.

Pour mesurer le temps de chargement de votre site, vous pouvez utiliser l’outil de Pingdom.

Pour ce faire, procédez comme suit:

  1. Ouvrez le site Web de Pingdom.
  2. Saisissez votre domaine dans la ligne URL.
  3. Sélectionnez votre région.
  4. Lancez le test.
    → Si des éléments lents sont détectés, ils apparaîtront sous «File requests».
  5. Cherchez les éléments qui ont de longs temps de chargement tels que les plugins, les images, les scripts et notez-les.

Optimisations

Grâce à cette analyse, vous disposez maintenant d’un aperçu des éléments qui présentent de longs temps de chargement et qui ralentissent votre site Web.

Désactiver les plugins

Les plugins ont une nette influence sur les performances de votre site Web. Nous vous recommandons donc de n’utiliser que les plugins dont vous avez réellement besoin. Les plugins inutiles sont par exemple ceux qui vous permettent d’ajouter le code Google Analytics à votre site Web.

Cette opération peut être réalisée rapidement, sans trop d’efforts et sans plugin, en suivant les instructions de Google Analytics.

Pour analyser l’impact des plugins sur votre site, désactivez tous les plugins et réactivez chacun d’entre eux individuellement. Après avoir réactivé chaque plugin, mesurez la vitesse de votre site pour savoir quel plugin le ralentit. Sinon, vous pouvez également utiliser le plugin «Query Monitor».

Compression GZIP et mod_deflate

GZIP est un programme de compression qui comprime les fichiers de votre serveur Web (par exemple, les textes, les CSS ou les images) avant de les transmettre au navigateur. Les fichiers peuvent ainsi être transférés plus rapidement. Vous pouvez lancer un test ici afin de savoir si votre site Web est déjà compressé.

Le module «mod_deflate» vous permet d’activer la compression GZIP et d’économiser entre 40% et 70% du volume de transfert. Vous pouvez décider vous-même des règles de compression que vous souhaitez appliquer.

Pour activer le module, vous devez insérer du code dans le fichier .htaccess du site Web. Voici un exemple où les fichiers texte (TXT, HTML, CSS, etc.) sont compressés:

<IfModule mod_deflate.c>
AddOutputFilterByType DEFLATE text/plain
AddOutputFilterByType DEFLATE text/html
AddOutputFilterByType DEFLATE text/xml
AddOutputFilterByType DEFLATE text/css
AddOutputFilterByType DEFLATE application/xml
AddOutputFilterByType DEFLATE application/xhtml+xml
AddOutputFilterByType DEFLATE application/rss+xml
AddOutputFilterByType DEFLATE application/javascript
AddOutputFilterByType DEFLATE application/x-javascript
</IfModule> 

Autres optimisations

La base de données utilisée par WordPress est remplie de données inutiles au fil du temps, comme par exemple:

  • Pages supprimées
  • Commentaires de spam
  • Révisions
  • Plugins supprimés

Pour optimiser la base de données, il est conseillé d’avoir recours à un plugin comme Autoptimize ou wp optimize. Une fois le plugin installé, vous pouvez notamment optimiser le code CSS, JavaScript et HTML.

Il est également possible de charger les images avec «Lazy Loading». Cela signifie que les objets ne sont chargés que lorsqu’ils sont nécessaires.

Mise en cache

La mise en cache est l’un des aspects les plus importants pour augmenter de manière significative les performances de votre site Web. Elle veille à ce que WordPress n’ait pas à reconstruire chaque page dans le navigateur, mais puisse utiliser une version prête à l’emploi à partir du cache créé. C’est pourquoi il est important d’utiliser le cache du serveur et du navigateur.

Le moyen le plus simple de configurer le cache de votre site Web WordPress est d’utiliser des plugins tels que W3 Total Cache.

Ces plugins offrent entre autres les fonctions suivantes:

  • Chargement retardé de JavaScript
  • Minimisation/minification de CSS et JavaScript
  • Optimisation de la base de données
  • Lazy Loading
  • Mise en cache du navigateur
  • Mise en cache de la page

WordPress avec Nginx

Hostpoint offre la possibilité d’utiliser Nginx avec un reverse proxy et Apache.

L’un des avantages procurés par l’utilisation de Nginx avec un reverse proxy est que vous pouvez profiter de la rapidité de Nginx en combinaison avec Apache. Le serveur Web Nginx s’occupe de toutes les requêtes statiques adressées au site Web, tandis qu’Apache traite les requêtes dynamiques. Le serveur Web Apache est ainsi moins sollicité, ce qui entraîne une augmentation significative des performances.

Lors de nos tests, l’utilisation de Nginx avec un reverse proxy et Apache s’est avérée convaincante. Contrairement à la même installation sur un hébergement Web partagé, les performances du site Web ont pu être augmentées de 50%. Les deux systèmes se complètent donc parfaitement. C’est pourquoi il convient dans tous les cas de travailler également au niveau de WordPress avec un plugin de cache séparé.

Il est important de noter ici que Nginx ne procède à une mise en cache active que si les en-têtes HTTP ont été correctement définis. Pour obtenir de plus amples informations, veuillez consulter cet article.

Tâches cron

Une autre manière d’améliorer les performances consiste à remplacer WP-Cron par de véritables tâches cron. WP-Cron est une tâche cron de WordPress qui exécute certaines tâches récurrentes (par exemple, la recherche de mises à jour). L’inconvénient de WP-Cron est que les tâches cron sont toujours exécutées lors de l’ouverture du site Web. Le serveur doit alors traiter simultanément la requête du site Web et les tâches cron, ce qui peut entraîner une surcharge de l’hébergement Web.

Pour désactiver WP-Cron et le remplacer par une véritable tâche cron, procédez de la manière suivante:

  1. Connectez-vous au Control Panel Hostpoint.
  2. Sélectionnez votre hébergement Web.
  3. Cliquez sur «Explorer» dans le menu et recherchez le fichier de configuration wp-config.php dans le répertoire de votre site Web WordPress.
  4. Cliquez sur «Modifier» et insérez l’instruction define (‘DISABLE_WP_CRON’, ‘true’); dans le fichier avant la ligne /* That’s all, stop editing! Happy publishing. */.
  5. Cliquez ensuite sur «Enregistrer».
    → WP-Cron est à présent désactivé. Vous pouvez maintenant configurer votre propre tâche cron.
  6. Naviguez dans le menu vers «Advanced» > «Tâches cron».
  7. Cliquez sur «Créer une tâche cron».
  8. Insérez le code suivant en tant que commande. Remplacez https://votre-propre-domaine.ch par votre site Web.
    wget -q -O - https://votre-propre-domaine.ch/wp-cron.php?doing_wp_cron >/dev/null 2>&1
    
  9. Définissez un intervalle de temps pour l’exécution. Pour obtenir de plus amples informations, veuillez consulter cet article.
  10. Cliquez ensuite sur «Enregistrer».

→ La tâche cron exécute le fichier wp-config.php à l’intervalle de temps défini.

Merci de n'utiliser ce formulaire que pour donner du feedback sur la procédure ci-dessus.
Pour envoyer une demande d'assistance au support, merci d'utiliser ce formulaire-ci.

 

Avez-vous trouvé ce que vous cherchiez?

Nos professionnels de l’assistance se feront un plaisir de vous aider personnellement!

 

© 2001 - Hostpoint AG